Le Gris de la Mélancolie

poésie

Le Gris de la Mélancolie

C’est un gris malheureux

Qui me bande les yeux.

Le coléreux vent souffle,

Semblable à la houle

D’un océan d’étoiles.

 

Sa lame de fer blanc

Me glacent jusqu’au sang.

Ses larmes pourtant belles

Ma joie toute entière, scellent

Sur l’ombre de sa toile

 

Copeaux de pensées

Vestiges du passé

Mémoires d’un temps

Qui s’épuise, lent.

 

Poème en souvenir des journées froides et sombres d’Octobre. Comme vous pouvez le remarquer, j’adore jouer avec les images dans mes poèmes (et récits).

Si le décor trouve une certaine beauté à travers la pluie ou ce gris pâle et mystérieux, ce temps est pour moi comme un grand entonnoir au-dessus de ma tête, qui me prive de toute liberté. Il est la source de ma mélancolie, fait resurgir en moi souvenirs et pensées auxquelles je n’aime pas m’attarder.

La plume me sert parfois d’arme contre tout cela. Poser des mots me permet d’écarter la négativité de mon esprit pout jouir des choses plus positives de la vie.

Malgré la menace qui peut gronder autour de nous, comme un soir d’orage, ne pas se retrancher dans la solitude est nécessaire à chacun. C’est un courage à obtenir, mais possible dans la présence de ceux que l’on aime et apprécie.

En espérant que ce poème sera pour vous un encouragement.

Le Gris de la Mélancolie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s