Défi hebdomadaire #1

• DÉFI SABLIER #1 •.png

Comme vous le savez, je travaille en ce moment sur mon projet L’oiseau en Cage. Je savais cette semaine particulièrement chargée de révisions en vue d’un examen et ce défi m’a permis de poser malgré tout un temps pour l’écriture dans mon emploi du temps. Du 20 au 25, j’ai donc cherché à écrire un minimum de 40 min par jours.

Comme vous le verrez, ce défi ne s’est pas tout à fait déroulé comme prévu… Je pense, personnellement, ne pas avoir beaucoup avancé malgré le temps consacré à l’élaboration de ce projet. Toutefois, je suis assez fière de m’être lancé ce défi et d’avoir tenu plus ou moins le rythme, et ce pour me permettre de ne pas lâcher trop longtemps ce projet qui me tient vraiment à cœur.

Ci-dessous, je vous laisse jeter un œil sur le compte rendu quotidien de ce défi.

 

Jour 1

Un jour particulièrement satisfaisant puisqu’il m’a permis une bonne avancée sur le chapitre 5 de mon roman. Pendant presque une heure, avec une micropause pour retourner mon sablier et souffler un bon coup, j’ai pu produire 1447 mots, le tout de manière assez fluide.

Jour 2

Ce fut là sûrement une de mes plus grosses bêtises. Je n’avais pas pris le temps de planifier mon temps d’écriture, faisant d’autres activités ma priorité. J’ai produit une petite session d’écriture dans la matinée, un seul retournement de sablier (20 min, donc). J’étais si contente du rendu que j’ai décidé un repos du guerrier bien mérité. Un repos qui s’est très vite prolongé…

Le soir, 21h45, je tente de m’y remettre malgré tout pour une autre vingtaine de minutes. Aucun succès. Rien ne coule, les phrases me montrent leur affreux visage et me percent les tympans de leurs couinements rouillés. Je décide finalement d’arrêter après une dizaine de minutes infructueuses, et note le nombre de 795 mots dans mon carnet. Soit, presque la moitié moins que la veille…

Je pense avoir appris sur le coup une bonne leçon, qui est de ne pas négliger le travail d’artiste. Je ne dis pas qu’il faut en faire sa priorité, simplement qu’il faut savoir le planifier suffisamment à l’avance et lui donner le temps nécessaire. Mon erreur avait été de tenter d’écrire le soir, une période de la journée où, je le savais, il m’était impossible de me concentrer correctement. De plus, la période du soir me rend plus nerveuse, puisque je sais ne pas pouvoir écrire jusqu’à pas d’heure. Il y a donc la pression de vouloir aller vite, ce qui en réalité nous freine… Au moins, je sais que cela ne sera pas chose à reproduire.

Jour 3

Avant de poursuivre, il me faut réviser un peu ce chapitre 5, de crainte que l’échec de la veille ne me bloque tout à fait pour la suite. J’ai donc passé 40 min à la relecture de ce chapitre, puis 40 autres minutes à écrire.

L’écriture fut plus lente et ardue, mais je suis tout de même assez fière d’être parvenue à retravailler mon texte de façon plus satisfaisante et à produire 948 mots. Trouver un temps pour coincer mes sessions d’écriture a été assez difficile aujourd’hui, pour cause d’activités, mais je suis contente d’en avoir trouvé. Le but de demain serait de rattraper un peu du temps perdu !

Jour 4

Chapitre 6, chapitre tellement important au récit… Il s’agit, à vrai dire, de narrer la première idée qui ait surgi de mon esprit. Je craignais un peu la déception, mais je fus étonnement satisfaite de ma production. Comment décrire cette scène singulière mêlant l’étrange et le réel ? Là fut tout le travail, avant de vraiment s’étendre sur le vif du sujet.

Je n’ai pu écrire que 980 mots sur une quarantaine de minutes. Tenir le défi est un vrai marathon en ce moment plutôt occupé, aussi suis-je assez contente de mes efforts à ne pas le lâcher.

Jour 5

Un jour qui a très bien porté ses fruits puisque j’ai poussé l’écriture à plus d’une heure. Toujours l’écriture d’un chapitre essentiel à l’avancée du récit et que je m’amuse beaucoup à imaginer en profondeur et à décrire. J’apprends à connaître chacun de mes personnages qui parfois me surprennent agréablement.

Au total, 1581 mots. Autrement dit, une bonne journée d’écriture !

Jour 6

Contrairement aux précédents jours, j’ai décidé de m’intéresser davantage à la formation de la trame de mon roman et à la relecture de mon chapitre 6. Je n’ai donc pas « concrètement » écrit si ce n’est pour terminer ce fameux chapitre.

Cette journée a été riche en nouvelles idées ou chapitres à approfondir et je me suis donc chargée de les noter et d’aménager par conséquent un nouveau schéma d’intrigue. Cela me permet également de me reposer la veille d’un examen, de vider en quelque sorte ma tête pour l’y préparer.

Je prends beaucoup de plaisir, lors de mes relectures, de voir l’évolution de mon style année après année. Je sens une plume beaucoup plus fluide et à l’aise, même si les maladresses d’expressions sont toujours là. Je pense qu’elles ne me quitteront jamais tout à fait, hélas, mais elles sont toujours corrigibles.

Jour 7

Après ces six journées d’écriture, je me suis accordé la pause d’un jour. J’avais ressenti durant cette période de défi une certaine fatigue et difficulté à écrire. C’est pourquoi j’ai pensé bon de vider un peu mon esprit pour éviter tout blocage.

Souvent, la question que se pose tout écrivain me titille : « peut-on vraiment écrire tous les jours ? » Je répondrais à cela qu’il n’est jamais impossible. Pourtant, je me permets de douter de la qualité du travail si nous nous poussons à écrire chaque jour par obligation. Pour écrire, il faut savoir prendre soin de soi et les pauses, qu’elles soient entre des sessions d’écriture ou entre les journées d’écriture, sont nécessaires.

 

J’espère que vous passez tous un bon début d’été malgré la grande chaleur. Plusieurs événements sont venus récemment bouleverser ma petite vie et je crains de ne pouvoir tenir concrètement mon projet ces prochains jours. Cependant, dès le 3 juillet, retour au manuscrit !

Je vous souhaite à tous de très belles expériences d’écriture.

 

La Plume Messagère


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s