6 conseils pour tenir le bon blog

La semaine dernière je commençai une série d’articles de conseils et partages d’expérience sur mes deux ans de blogging (voir mon premier article 6 conseils pour la rédaction de vos articles). Aujourd’hui je vous propose donc d’étudier le cas plus large de la forme du blog en lui-même et des points qu’il devrait receler.

Comme pour les précédents conseils, cette liste ne tient en rien d’une recette à succès et trouveront sûrement un commun accord auprès des autres auteurs-blogueurs. Ce que je cherche avant tout à démontrer, c’est l’importance de la réflexion qui vient en amont de la création d’un blog et qui se poursuit dans tout son développement, au fil des années.

Toujours motivés ? Accrochez-vous et n’hésitez pas à interroger vos propres impressions du blogging pour compléter ces quelques conseils qui, je l’espère, vous guideront dans la formation de votre blog.

#1 – Définir le thème

La première erreur que conçoivent souvent les bloggeurs débutant est celle de ne pas être parvenu à cerner la thématique de son blog avant son lancement.

Cela peut être dû à une volonté de partager différentes passions, souvent bien distinctes, ou a l’impression de devoir rendre compte d’une richesse suffisante pour intéresser ses lecteurs. Mais comprenez bien que si vous souhaitez parler d’écriture, vous ne pourrez pas proposer vos recettes de cuisines sans dérouter votre lectorat… Un lecteur se dirigera vers votre blog pour le thème que vous lui aurez accordé – un thème qui lui tient tout autant à cœur et pour lequel il cherchera un certain écho auprès d’autres passionnés.

Définir le thème de votre blog et en rendre compte de façon visuelle et par un contenu explicite permettra à vos lecteurs de mieux établir leurs attentes par rapport à ce que vous serez en capacité de produire.

#2 – L’atout du visuel

On l’oublie souvent, mais en ce monde où le visuel joue un rôle majeur par la prolifération des vidéos, écrans et publicités, la création est essentielle au soutien du contenu que l’on cherche à proposer. Sans visuels, le lecteur risquerait de s’ennuyer ou négliger tout intérêt à l’égard de votre travail !

Pas besoin de se compliquer la tâche, toutefois : de nombreux remèdes à ce problème sont à trouver sur le net, que ce soit en la création de visuels ou en la recherche d’images libres de droit – je spécifie ce dernier point qui, malheureusement, est loin d’être acquis pour tous…

Voici le sites que j’utilise pour les visuels de ce blog :

  • Pixabay et Pexel pour les images libres de droit. Ces sites proposent généralement des images, notamment photos, de qualité. En revanche, ils ne proposent pas tant d’illustrations par dessins, qui sont le travail plus conséquent de graphistes.
  • Canva pour les montages visuels, tant sur ce blog que sur mes réseaux.

Ce ne sont pas les seuls à proposer des services aussi facilités et il faut avoir en tête que certaines fonctionalitées proposées demeurent payantes, mais ce sont les sites qui me conviennent personnellement le plus et répondent le plus à mes capacités de production et de créativité.

Certes, il est parfois difficile de trouver ce que l’on cherche exactement à illustrer – notamment en ce qui concerne les sites d’images libres de droit – et cela vous prendra parfois beaucoup de temps. Ne sautez pas pour autant cette étape essentielle – ou encore, les barrières de la légalité – pour faciliter votre travail. Pensez également à trouver des visuels qui illustrent correctement votre propos plutôt que d’utiliser « ce que vous trouviez joli ». Tout choix, comme j’aime le répéter, doit pouvoir avoir sa justification.

#3 – La présence de l’auteur

Plus encore que sur un site d’auteur, le lecteur doit pouvoir se sentir dans la confidence avec l’auteur d’un blog : comment y résoudre si l’auteur se contente de partager sans se dévoiler ? La présence de l’auteur doit savoir se faire ferme et affirmée. Votre blog est la marque de votre travail tout comme de votre style qui doit se distinguer de celui des autres blogs. Comme à un bon ami, le lecteur vient pour rendre visite et apprendre à vous connaître – n’ayez donc pas peur de vous montrer !

En somme, je dirais que l’un des maître-mots du blog serait l’authenticité. Cela implique que le blog que vous souhaitez tenir vous reflète au mieux, par le choix de sa mise en forme (couleurs, polices, présentations et visuels) et des sujets traités, bien que toujours en relation avec votre activité. Parlez de vous, de vos habitudes et de vos expériences – même sous un angle anonyme – et votre blog y gagnera tout !

#4 – Régularité

Un des points inévitables de votre blog devra consister en la régularité de la publication de vos articles.

Je ne dis pas qu’il faille pour cela s’épuiser à écrire souvent, simplement qu’il est préférable de trouver son propre rythme de publication plutôt que de décider à l’improviste vos publications. La raison en est simple : la régularité prépara le lecteur à s’attendre à un prochain article pour une date donnée.

Que vous publiez de façon hebdomadaire ou mensuelle ne regarde que vous – là est tout l’art d’apprendre à se connaître et de discerner tant ses besoins que ses capacités. Je ne peux que conseiller la préparation antérieure des articles avant leur publication, même si ces derniers devaient être bornés à un peu de patience avant leur sortie… Dans le cadre d’une série d’article, cela peut être différent et les publications plus rapprochées – autrement, tenez votre rythme.

Dans le cas où vous sentiriez le besoin de ralentir le rythme de vos publications, sachez qu’il n’y a aucune honte ! Pensez seulement à prévenir vos lecteurs par avance, sur votre blog ou via les réseaux.

A l’inverse, tâchez de ne pas vous rendre trop imposants en publiant vos articles à foison : de manière tout à fait subjective, je conseillerais un rythme hebdomadaire, à raison de un à deux articles par semaines (pas davantage).

Au point de vue du blog en lui-même, n’oubliez pas que celui-ci peut évoluer au fil du temps – je dirais même que cela est nécessaire pour continuer à accrocher vos lecteurs. Pensez donc à bien rafraîchir votre blog, que ce soit en retravaillant sa présentation ou ses textes d’introduction.

#5 – Le soutien des réseaux

Un blog seul sera un blog bien démuni – car sous les trombes de liens et contenus sur internet, il manquera très vite en visibilité ! Plusieurs choix peuvent alors s’offrir à vous : vous n’avez pas peur de la dépense financière et vous faîtes le nécessaire pour soudoyer le net et mettre votre travail sur les premières lignes de vues ; ou, bien au contraire, la dépense vous fait grimacer et vous préférez y fournir vos propres efforts. Pour cette dernière solution, c’est l’astuce des réseaux sociaux.

Les réseaux portent bien leur nom : ils sont le régime de la communication d’aujourd’hui et permettent la visibilité auprès d’un lectorat choisi. Cependant, attention ! Car même au travers des réseaux, les inégalités subsistent et, à moins de ne dépenser encore, rendre son travail visible ne se fera pas sans beaucoup d’efforts et de patience. Les lecteurs viendront, mais ce ne sera pas pour tout de suite.

Alors, cela paraît si simple n’est-ce pas ? C’est qu’il faut encore réfléchir à sa stratégie : à qui souhaite-t-on diriger notre contenu ? Sous quel format ? Quel serait mon rythme de partage ?

Voici quelques pistes sur les réseaux que j’utilise :

  • Instagram reçoit un public plutôt jeune, mais assez actif et réactif. Son point fort touche au visuel – si donc vous n’y êtes pas forts, il vous sera bien difficile d’être suivi… Les textes accompagnés des posts, si essentiels, doivent être suffisamment courts et directs, car l’on ne prendra que quelques secondes à examiner votre travail.
  • Facebook propose un public plus vieux et davantage professionnel – j’ai souvent eu le sentiment que le divertissement n’y était pas si bien reçu… Le sérieux est à privilégier, tout comme la patience, car les publications sont généralement peu visibles. Son point fort est de partager au plus simple les liens menant à votre blog (ce qu’instagram ne permet pas aussi facilement). Le visuel n’y est pas aussi important, mais est un bon appui.

#6 – Les bonnes motivations

Comme vous l’avez compris, tenir un blog – surtout à ses débuts – n’a rien de bien évident. Si donc vos motivations se tournent vers l’argent et le succès, vous risquez d’y perdre plutôt votre temps… Bien au contraire, si votre volonté est de partager votre plaisir à vos lecteurs, vous y gagnerez tout : rencontres, échanges, édification – et j’en passe !

Le blog, bien que centré sur son auteur et ses expériences, se livre bien davantage au lecteur en lui-même pour le servir. Ne vous fixez donc pas trop sur vos propres intérêts – bien qu’ils y aient des intérêts bien personnels à un auteur de tenir un blog, comme nous le verrons la semaine prochaine – mais réfléchissez aux besoins de vos lecteurs tout en les incitants à faire intervenir leurs propres opinions au travers de commentaires ou même d’articles d’auteurs invités.

Retrouvez-vous certains des problèmes cités sur votre propre blog ? Si oui, comment pensez-vous pouvoir y remédier ? Y aurait-il d’autres obstacles que je n’aurais pas explicité malgré leur conséquence ? Partagez, édifiez et commentez !


Une réflexion sur “6 conseils pour tenir le bon blog

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s