Blog & réseaux – Mon expérience

Ces sujets ont déjà été évoqués sur ce blog, mais ma propre expérience n’en ayant jamais tout à fait fini, j’avais envie de refaire un point sur mes dernières pratiques et mon approche des réseaux.

Tout d’abord, il faut savoir que je n’utilise principalement que deux réseaux : ce blog ainsi que ma page instagram. J’ai tâché pendant un temps d’être des plus rigoureuses et régulières dans la publication de mes articles, avant d’abandonner toute contrainte il y a un an. De même, si je publiais autour de 3 posts sur instagram par semaines, dans un ordre et un contenu précis, j’ai vite trouvé l’exercice difficile et sans plus de résultat positif – car alors mon rythme n’était même pas suffisant pour me permettre de trouver plus large lectorat. Parce que je programmais tout, comme une machine, mon contenu manquait de l’authenticité et de la spontanéité de l’instant. La réaction tant attendue sur ce contenu était également retardée, je n’avais pas de récompense immédiate. Je me suis vite découragée.

Alors j’ai lâché prise – décidé de tout reprendre sous un autre regard. Retourner au « cœur » des choses pour mieux partager mon plaisir. Oui, parler surtout avec le cœur, plutôt que par la machinerie de l’habitude.

Il y a eu des hauts, il y a eu des bas. Mais je ne peux pas dire que je regrette ce choix.

Voir mon article « S’imposer un rythme ? »

Les règles du jeu

Vous le savez peut-être, mais les réseaux fonctionnent ainsi : avec une politique de visibilité exigeante et changeante. Autrement dit, s’il l’on ne se met pas comme les autres à la règle, il y a peu de chance que notre contenu, parmi tant d’autres, ressorte facilement du lot !

La régularité n’est pas la seule de ces règles. Selon les réseaux et les moyens de partages, ces règles varient. Sur instagram, l’on demande souvent d’être actif par tous les moyens, si l’on veut être rendu suffisamment visible. L’on demande également une capacité d’adaptation, notamment en ce qui concerne les nouveaux moyens de partage : par exemple, il y a un an sur instagram, c’était essentiellement la création de reels qui aidait à la visibilité. Autrement, vos autres publications n’apparaissaient pas dans le fil de vos abonnés et se perdaient dans l’oubli.

Quel découragement ! Moi qui décidai tout à coup de ne plus suivre la règle de la régularité, je me voyais en plus pénalisée pour ce que je ne me sentais pas de faire – je n’ai jamais eu la fibre pour faire et monter des vidéos. De même, instagram porte à l’honneur les utilisateurs qui se montrent – une bonne chose, pourrait-on dire, mais une moins bonne pour les intimidés et peu à l’aise face à la caméra !

Je n’avais pas de grande visibilité, même par effort de régularité. Lorsque j’ai dérogé à cette règle, rien ne s’arrangea. A première vue, plus personne ne voyait mon travail.

C’est quitte ou double : les réseaux sont un jeu dont il faut suivre les règles.

La clef de voûte

Si frustrée que j’étais, j’ai fini par abandonner quelque peu – mes articles sur mon blog ont été moins nombreux au cours de l’année, tout comme je me suis faite moins présente sur instagram. Mes efforts étaient trop vains pour poursuivre…

Ironie ou miracle, je cherche encore le terme. Toujours est-il que durant ce ralentissement, sur mon blog, l’incroyable se produisit : je gagnais en visibilité. Je ne publiais plus, mais des visiteurs continuaient d’explorer mon blog ! Aujourd’hui, je constate toujours la même chose : ma régularité ne fait plus aucune différence. Je dois ma visibilité à mes lecteurs qui parlent de mon travail autour d’eux.

La chose ne fut pas aussi évidente pour instagram – elle ne l’est toujours pas. Mais je sais tenir là également de très bon abonnés qui encouragent et partagent mon travail – lorsqu’ils le voient. Certains contenus fonctionnent plus que d’autres, grâce à l’utilisation de certains hashtags ou je ne sais quelle chance, mais il est important de savoir prendre du recul et de ne pas valoriser tel travail plus qu’un autre. Le nombre de vues n’est d’ailleurs pas bien déterminant sur la réelle valeur du contenu – il n’y a que vos lecteurs pour vous dire à quel point votre travail est apprécié, vu ou non suffisamment vu.

La clef de voûte, qui me soutient et m’encourage, c’est le soutien de mes fidèles lecteurs.

Le plaisir de l’aventure

Faut-il donc accepter de toujours tendre à contre-courant ? Je ne pense pas – pire, cela pourrait bien se prouver trop fatiguant pour nous, à la longue. Ce qu’il faut, c’est un équilibre – connaître nos objectifs et nos limites, avant de se lancer pleinement à l’aventure.

Je vous ai dit que je n’étais pas une mordue des nouveaux contenus comme les reels – et pourtant, j’ai fini par m’y lancer. Non pas pour suivre les grandes modes, mais simplement pour m’amuser ! L’exercice n’est alors pas aussi difficile qu’on le pense – cela demande surtout un soupçon d’imagination et de volonté. Ces courtes vidéos ne sont pas vues du grand nombre, mais restent très appréciées par mes abonnés.

De même, je me suis décidée à être plus active en story sur instagram – non pas, encore une fois, dans l’idée de gagner plus de visibilité, mais pour partager mon quotidien et mes réflexions du moment, de façon plus authentique et spontané. Cela aussi me fait grand plaisir et me permet d’avoir une réaction également spontanée de mon lectorat.

Il y a aussi des temps où je ne publie rien – où l’aventure, comme dans un livre, est en suspend. Et alors, cela est bon aussi ! Je n’y gagne certes rien, mais je ne perds rien non plus. J’ai besoin de repos et de recul, et je l’exprime ainsi.

Respirer tout en longueur

Quoique j’en ai souvent éprouvé l’envie, je n’ai ni arrêté mon blog ni ma présence sur instagram. Je n’y suis pas toujours active, mais je prends grand plaisir à y partager lorsque le cœur m’en dit. Je sais ce contenu être utile et apprécié, et cela m’encourage au quotidien. Il est certain que je continuerai ainsi.

Ce blog et ces réseaux doivent rester pour moi un passe-temps plutôt qu’un réel travail – ce qui semble plutôt évident, sachant que je n’en suis rémunérée d’aucune manière ! Si je n’éprouve pas l’envie ni le besoin de partager, à quoi bon ? Je ne suis pas sûre qu’un tel contenu creux vous satisferait, vous lecteurs, tout autant.

Je me permets dorénavant de moins publier sur ce blog, car j’estime que les 160 articles publiés ici sont déjà source de richesse – si vous ne les avez pas encore tous lus, c’est peut-être le moment de jeter un œil à ce qui vous intéresse. Une multitude de sujets ont déjà été traités, que je poursuivrai de traiter au fil de mon expérience. C’est 160 fois une chance pour moi d’avoir pu exercer ma plume et partager quelque chose qui m’était cher. C’est déjà un travail de taille.

Vous pouvez également jeter un œil à mes publications sur instagrams – partagées également sur ma page facebook. Nombreux des contenus sur ces pages n’apparaissent pas sur ce blog. Les contenus en sont plus courts, mais pas moins intéressants selon mes abonnés. Je me permets aussi d’y partager ma pensée plus librement, comme je le fais maintenant ici sous forme de billets.

L’écriture me parle – et j’aime qu’elle parle aux autres. C’est pourquoi je ne peux que marquer ma présence sur le net. Je veux pouvoir continuer à mettre ma plume aux services des autres, pour édifier une prochaine génération, ou donner les mots à celui qui n’en a pas. J’ai toujours souhaité mener une vie inspirante, et je suis fière de pouvoir assumer ce rôle à mon niveau, même à un petit lectorat. Pour moi, ce n’est que le début d’un long chemin.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s